Inscription / Connexion

Monster Hunter Frontier : L’arrêt du jeu programmé

Posté par Heartless le 21 juin 2019 - Catégories: Actus

Clap de fin pour Monster Hunter Frontier. Capcom annonce la fermeture des serveurs le 18 décembre prochain, après 12 ans de bons et loyaux services au Japon (et un peu en Corée du sud et en Chine). Pour rappel, Monster Hunter Frontier avait été développé par Capcom Online (studio basé à Tokyo) en même temps que Monster Hunter 2 dos, et était paru le 21 juin 2007 sur PC dans un premier temps. Il s’agissait d’un Monster Hunter uniquement jouable en ligne via un abonnement mensuel.

Le jeu était ensuite paru sur une multitude de supports au fil de ses mises à jour; on pouvait donc y jouer sur Xbox 360, PlayStation 3, PSVita, PlayStation 4 et Wii U, ce qui en fait l’opus disponible sur le plus grand nombres de consoles. Jamais paru en Occident, nous avions tout de même pu approcher plusieurs monstres issus de cet opus dans Monster Hunter Freedom Unite, l’Hypnocatrice et le Lavasioth (que l’on retrouve d’ailleurs dans World).

 

Monster Hunter Frontier a également changé de nom à plusieurs reprises au fil de son existence, ajoutant un « G », un « G Genuine » ou encore plus récemment un « ZZ » a son titre. Depuis plusieurs années, de nombreux nouveaux monstres y ont été ajoutés, avec une surenchère croissante en designs tous plus farfelus les uns que les autres, pour le meilleur comme pour le pire. Néanmoins, malgré sa réputation d’être un peu « à part » de la série principale, beaucoup de mécaniques modernes y avait été introduites, dont l’héritage se retrouve encore aujourd’hui dans Monster Hunter Generations Ultimate ou encore Monster Hunter World Iceborne.

On retiendra donc après toutes ces années un jeu ambitieux pour son époque et qui n’avait pas froid aux yeux quant à sa direction artistique, un peu comme un cousin un peu foufou mais ingénieux. Chapeau bas.

Avatar

Rédigé par Heartless

Fondateur de MonsterHunter.fr et chasseur depuis 2005 (pfou) avec la même (in)efficacité, toujours partant pour se repaître de quelques bières entre deux chasses. Râleur invétéré et d'humeur souvent moqueuse, surtout le ventre vide, mais aussi et surtout amateur de blagues de bon goût.


2 commentaires

  1. Avatar
    Yian matsu dit :
    22 juin 2019 à 14 h 21 min

    Après l’arrêt de MHO en Chine également prévu pour le mois de décembre prochain c’est une décision logique et je m’y attendais un peu pour tout dire. Et autant j’ai été un peu attristé pour MHO, car malgré les nombreuses critiques qu’on a pu en faire j’y ai passé des bons moments et eu de bonnes sensations que je retrouve pour la plupart dans MHW, autant Frontier j’y ai quasiment pas joué. Comment dire j’ai pas accroché. Et pourtant il y a avait des supers idées (nouveaux monstres, armes, armures, map, ….) mais voilà c’était … trop « foufou », trop lumineux, trop coloré, trop over pour les monstres bref trop-trop. J’avais également bien aimé l’histoire qui permettait d’en savoir plus sur l’univers du jeu, ce qui manquait dans les autres opus mais même là des fois le delire allait un peu trop loin pour moi. Ça reste quand même un super jeu avec la durée de serveur la plus longue (qui l’eut cru) et des idées originales et novatrices qui ont grandement aidé à développer la licence et pour ça ben thank you Frontier.

  2. Avatar
    ProNoobMaster dit :
    23 juin 2019 à 16 h 14 min

    Sacré pincement au cœur en voyant la nouvelle 🙁 .
    Je n’ai pu y jouer mais je suivais régulièrement les news, vidéos de gameplay etc, et ce depuis sa sortie ^_^ .

    Une sacré page se tourne mine de rien, et si jamais un prochain Monster Hunter en ligne sort, pensez à nous CAPCOM hein, l’anglais comme texte me suffit amplement.

Laisser un commentaire

MonsterHunter.fr est un site non officiel de passionnés qui n'est pas lié ou affilié de quelque sorte que ce soit à la société CAPCOM ou l'une de ses filiales. Les marques et logos MONSTER HUNTER sont la propriété exclusive de la société CAPCOM. Le site officiel est disponible à cette adresse.
Réalisation graphique par Florian Shum-Kwoong
Réalisation web par l'agence Apresta